#9: Kampot, Kep, Bokor

17/03/2016:

10h : Départ pour Kampot par le bus avec la compagnie Sorya (on ne change pas une équipe qui gagne !). Partie seule, je me retrouve assise à côté d'Esteban, un Argentin en voyage au Cambodge. J'engage la conversation et le courant passe bien du coup nous décidons au bout des 4h de bus (cette fois le bus a mis le temps initialement prévu pour faire le trajet!) de passer le weekend ensemble. Ca tombe bien, j'avais l'intention de louer un scooter pour la première fois de ma vie afin d'aller explorer le Bokor. Avoir un professeur ne serait pas de trop pour ma première fois sur un deux roues sur les routes Cambodgiennes !

 

14h : nous arrivons à Kampot. J'avais loué une chambre seule mais Esteban n'ayant pas réservé de guesthouse, nous décidons de partager ma twin bedroom à Marany Guesthouse (14$ deux lits simples avec eau chaude et clim). Nous louons un scooter 125, un truc énorme qui a l'air de peser 2 tonnes et nous allons manger au restaurant Together, dans lequel j'étais déjà allé manger lors de mes précédentes visites à Kampot et qui fait un délicieux Amok fish.  

Puis nous partons voir la cascade du Teuk Chou, fameuse durant la saison des pluies pour se baigner et pique-niquer. Après 1h de route et payé 1$ pour pouvoir accéder à la cascade,  nous voilà devant une cascade sans eau! On aurait du s'y attendre, vu que c'est la fin de la saison sèche  mais la route et le paysage sont jolis.

 

17h : Nous redescendons juste à temps pour voir le coucher de soleil sur la rivière de Kampot. Puis nous décidons de nous balader un peu avant d'aller manger.

 

22h : Nous rentrons à la guesthouse pour nous préparer à la journée du lendemain.  

 

18/03/2016

10h : Esteban se réveille enfin. Je n'osais pas le réveiller alors que je suis debout depuis 7h. Après smoothie pris au bord de la route en guise de petit déjeuner, nous partons à l'assaut du Phnom Bokor National Parc et du Bokor Hill Station, une station d'altitude construite par les Français.

Il fait froid (20 degrés environ je crois, heureusement que j'ai mon krama pour me tenir chaud) sur la route et nous sommes dans le brouillard à 1000m d'altitude ! Après 1h30 de trajet, et 2$ d'entrée pour accéder au parc, nous apercevons entre les nuages la statue de Lok Yeay Mao, haute de 29 mètres, censée protéger les voyageurs. Nous tentons en vain de prendre une photo nette, mais impossible on ne la voit pas à 30m à cause du brouillard. 

Puis nous continuons notre route vers la station d'altitude. Nous y arrivons enfin. Nous qui nous attendions à un petit village type le village Astérix dans les Côtes d'Armor, ou un quelconque parc d'attraction, nous voilà surpris ! Nous pensions faire le tour de la station en 1h et nous y avons passé une demi journée. Bon il faut dire aussi qu'on n'avait pas compté l'heure et demie de route pour venir et l'autre heure pour redescendre de la montagne. 

Bref, nous allons voir le lac où on peut faire du bateau-cygne mais il n'y avait personne. Nous nous rendons à la cascade Popokvil, qui elle aussi est toute sèche. Puis, ayant faim, nous décidons de rentrer sur Kampot pour manger et d'aller ensuite visite les grottes alentours et les plantations de poivre.  

 

15h: Nous passons vite faite à Captain Chim (guesthouse de renom à Kampot, pas chère) manger un Boeuf Lok Lak et nous repartons cette fois à l'Est de Kampot, en direction de Kep. 

Ayant tous deux un sens de l'orientation défiant toute concurrence et mon gps ne marchant pas, nous nous perdons. Heureusement Esteban a une application maps.me, qui permet d'avoir une carte très détaillée, même quand on n'a pas de réseau, il suffit de télécharger les cartes du pays où on voyage avant de partir. 

Mais même avec ça, nous loupons les grottes que nous voulons voir, nous retrouvons perdus sur des chemins de terre au milieu de la campagne, mais ce n'est pas pour nous déplaire. Les gens nous font des grands signes, les enfants sur leur vélo en voulant nous faire coucou manquent de tomber, la bonne humeur et la gentillesse planent dans l'atmosphère.

D'après des touristes français, le coucher du soleil est beau au Secret Lake. Nous décidons donc de nous y rendre et avons peur de louper le coucher du soleil vu que nous avons passé l'après-midi à nous perdre.  

 

17h30 : Finalement, nous y arrivons. Je suis mauvaise langue je devrais croire un peu plus en nos capacités d'orientation. Le lac est très joli, nous décidons d'en faire le tour jusqu'à ce qu'on se rende compte que la route ne fait pas le tour. Nous faisons vite demi tour pour admirer le coucher du soleil du haut d'un temple qui domine le Secret Lake. 

 

18h30 : Après le coucher du soleil, je commence bien évidemment à me faire dévorer par les moustiques et donc nous partons manger  (je sais que le "donc" n'a pas lieu d'être puisqu'il n'y a aucun lien entre les deux mais je ne savais pas quel autre mot mettre...). Nous allons au fameux marché au crabe de Kep afin de déguster les spécialités locales. Difficile de choisir entre tous ces restaurants au bord de mer qui nous proposent tous une carte similaire. Finalement nous optons pour celui qui nous semble le moins cher. Je mange des crevettes au barbecue marinées au soja et poivre de Kampot tandis qu'Esteban mange un crabe bouilli au poivre, un délice. 

 

22h : Nous rentrons nous coucher comme des papis, tout courbaturés des fesses à cause de la journée passée sur la moto. Plus jamais de débardeur et de short sur la moto, j'ai trop bronzé. Esteban avait un pantalon, ce qui fait qu'il n'a cramé que des bras. 

 

19/03/16 : 

9h : Je fais exprès de faire du bruit comme ca je réveille Esteban, je sais c'est méchant mais je reprends le bus à 14h45 et j'aimerai bien visiter un peu le matin. Nous partons donc visiter Kep. Vu la chaleur et l'indice UV du soleil (qui doit être aux alentours de 10 ou 11), nous décidons d'aller faire le tour du parc national en moto. Il n'est pas bien grand mais offre de jolis points de vue sur la côte. 

 

12h : Nous avons faim et décidons de faire un pique-nique "à la khmère". Nous achetons 10 crabes déjà cuits pour la modique somme de 5$ à une vendeuse ambulante et allons nous acheter une portion de riz. Nous nous asseyons par terre sur une paillasse au bord de la mer et nous dégustons nos crabes fraichement pêchés. 

Puis, ne sachant plus quoi faire, nous rentrons sur Kampot, où je m'arrête au Kampot Book shop près du Old Market. Enfin je trouve des livres français à acheter !

 

14h30 : Vient le moment de se séparer avec Esteban, qui reste une nuit de plus à Kampot et part à Sihanoukville le lendemain. C'est avec un petit pincement au coeur que nous nous séparons, j'ai passé un weekend vraiment super ! :)

 

Pour les photos, c'est par ici 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Mireille (dimanche, 03 avril 2016 22:36)

    Quel plaisir de te retrouver dans tes escapades touristiques et sur un scooter !!
    Et merci aussi pour les photos !
    Bisous

  • #2

    Charlieandgrr (mercredi, 01 février 2017 13:31)

    Que de bons souvenirs que de lire ton épopée. J'ai fait exactement le même que toi quelques mois avant. Je n'ai qu'une envie, y retourner.

31/01/16 : Koh Dach, île de la Soie